Grotte Marie-Jeanne : véritable labyrinthe sous-terrain

Général

À retenir pour le quiz - Général

  • Grotte Marie-Jeanne est la plus longue excavation naturelle de la Caraïbe.
  • Grotte Marie-Jeanne compte sur les trois niveaux véritablement explorés à ce jour, 56 chambres (caves) enregistrées.
  • Grotte Marie-Jeanne est un véritable labyrinthe de 4 kilomètres de galeries étagées sur cinq niveaux.
  • Les murs, les plafonds et les planchers de cette excavation sont couvertes de spéléothèmes (concrétions calcaires dans les grottes) de tous types et tailles, qui sont uniques aux grottes tropicales.
  • Certains chercheurs estiment que la formation de cette structure souterraine remonte à près de 60 millions d’années.
  • Situation géographique
  • Unicité historique et géologique
  • Faune et flore

Situation géographique

 

Située à Port-à-Piment, une petite localité au Sud d'Haïti, Grotte Marie Jeanne est plus longue excavation naturelle de la Caraïbe.

Pour accéder à l'entrée de cette grotte située en hauteur, à une altitude de 120 mètres, il faut une dizaine de minutes pour grimper la petite colline qui y mène. L’entrée de Marie-Jeanne est touffue, cachée derrière des arbres et des tiges qui semblent protéger un trésor.

Ce qui ajoute au charme naturel du lieu et fait contraste à ce qu'on s’apprête à découvrir en pénétrant dans la grotte.

Unicité historique et géologique

 

Selon certains chercheurs, la formation de cette structure souterraine remonte à près de 60 millions d’années. Des traces archéologiques et des signes gravés sur les parois de calcaire et de silice témoignent de la présence des premiers habitants de l'Île.

D’autre preuves de l’âge de ce labyrinthe souterrain s’observent à travers un certain nombre d'importantes ressources naturelles, y compris les spéléothèmes (concrétions calcaires dans les grottes) de tous types et tailles, qui sont uniques aux grottes tropicales. En effet, la série de larges passages et les chambres sont visuellement renforcée par les spéléothèmes grandes dimensions, intactes et en bon état qui couvrent les murs, les plafonds et les planchers.

Les nombreuses entrées et puits de lumière permettent le développement d'un écosystème souterrain unique qui n'a pas encore été pleinement exploré et étudié.

Cette excavation naturelle, la plus longue de la Caraïbe, compte sur les trois niveaux véritablement explorés à ce jour, 56 chambres (caves) enregistrées.

Elles portent des noms historiques, bibliques, mythologiques ou poétiques tels que "les voutes étoilées", "la plaine du cul-de-sac", "Golgotha", "l’Olympe", "Hadès", "Totem", "Mont des Oliviers", "Morne calvaire", "Liberté", "Vertières", "Lanterne", "Salle des pas perdu", "Piscine de Silöe", "Temple du Caïman", "Bois Caïman"…

Faune et flore

 

Grotte Marie-Jeanne abrite une petite faune faite de chauves-souris, d'oiseaux, de grillons, de pseudo-scorpions, de mouches, de coléoptères et de blattes. De petites taches d'actinomycètes ont été observées dans plusieurs alcôves. Os, crânes et squelettes d’animaux entièrement articulées ont été découvertes dans les profondeurs de la grotte. La présence d’un lac d’eau douce au cinquième niveau, permet de présumer de l’existence d’une vie aquatique quoique ce niveau qui n’ait pas été beaucoup exploré à cause de sa profondeur.

Un inventaire biologique plus détaillé permettra sans aucun doute de découvrir la vie foisonnant dans cet écosystème souterrain. Une chose est sure, la grotte Marie Jeanne, la plus vaste de la région, n’a pas fini de nous épater et de nous révéler ces richesses naturelles inexploitées.


Commentez, exprimez-vous :

Back to Top